La plainte

La plainte - Léonard Paprika

Je viens tout juste d’envoyer une lettre à mon propriétaire.  Il y a beaucoup de choses qui doivent changer ici.  Ce n’est pas normal de devoir demander des réparations aussi simples et évidentes.  Après tout, c’est facile de trouver un magasin où acheter une porte et fenetre, qui ne laissera pas entrer tant d’air froid dans mon logement !  Je suis au premier étage d’un édifice, et j’ai la chance d’avoir accès à la cour arrière, mais pendant l’hiver, je gèle, car la porte et la fenêtre sont très mal isolées.  Alors, j’ai écrit au propriétaire en espérant que ça se règle rapidement.  Je ne veux pas finir par passer toute la saison malade.

En attendant, j’ai dû m’acheter une mini-chaufferette pour éviter d’avoir trop froid.  Je l’ai mis près de la porte arrière, et elle fonctionne jour et nuit.  Le bruit est incessant, et même si je ferme la porte de ma chambre, je l’entends très bien.  Ce n’est pas reposant du tout, car je dois aussi étudier pour mes cours à l’université, et donc, je me casse la tête à essayer de trouver des solutions.  Ce n’est pas toujours pratique de devoir me déplacer à la bibliothèque, surtout que les horaires sont limités.  Si je vais dans un café où le sans-fil est disponible, je dois absolument acheter une consommation, et je n’ai pas les moyens de me payer ça tout le temps.

Je voudrais bien déménager, mais ça fait trop souvent que je change de logement.  J’ai habité dans tellement d’endroits dans ma vie, que j’en ai perdu le compte.  Je ne sais plus à combien d’adresse j’ai demeuré.  Si quelqu’un devait me le demander, je ne saurais quoi répondre.  Vivement que je puisse m’établir ici et vivre bien, en espérant de pouvoir vivre bien au chaud.

Un avantage, par contre, c’est que quand je me sers du four pour faire des pâtisseries et des pâtés chinois ou des lasagnes, je n’étouffe pas de chaleur pendant la cuisson.  Au moins, c’est une raison pour apprécier ma situation.  J’ai réussi, tant bien que mal, de trouver quelque chose de positif dans mon malheur.

Mes chats sont aussi très actifs.  J’imagine que le froid les empêche de bien dormir, sauf quand ils se placent devant la petite chaufferette ou près du four quand je m’en sers, ce qui arrive souvent dernièrement.  La nuit, ils se collent sur moi tous les deux ou se collent ensemble sur la douillette placée sur mon fauteuil.